Galerie Armel Soyer

Design et arts decoratifs
du XXIème siecle

5 Septembre - 17 Novembre 2012

Un pavillon se situe aux frontières de l’architecture et de l’objet.
Il empreinte à l’architecture l’usage essentiel d’abri mais aussi celui plus métaphysique mais tout aussi fondamental du temple rituel. C’est une structure autonome destinée à abriter un lieu sacré ou profane.
Il dispose d’une aura symbolique qui lui confère une position centrale dans l’organisation d’une cité ou d’un jardin.

Le modèle du pavillon traverse les sociétés et les religions de l’Antiquité à nos jours pour rester un modèle humaniste, même dans sa version festive la plus superficielle, il est la manifestation d’un idéal spirituel. C’est la projection d’une cosmogonie fantasmée, l’illusion d’un monde parfait à la beauté canonique, qui crée un lien entre la terre et le ciel, l’homme et l’espace, immuable contre la course du temps sur lequel il n’aurait pas de prise, résistant aux forces de la nature.

Le projet Pavillons interprète ces observations en adaptant sa structure à une fonction mobilière déclinée sur plusieurs possibilités : lustre, table, bibliothèque, table basse, portant, athénienne, fontaine ...

 

Catalogue Oeuvres DOSSIER DE PRESSE Vidéo